06/06/2018

Facture, loyers… Comment améliorer le paiement en ligne ?

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Stéphane Métay, directeur commercial de Payboost.

Stéphane Métay ©Payboost

Payboost, c’est la première Fintech d’utilité publique. Notre rôle est de moderniser la chaîne de paiement des factures pour faciliter le paiement par les usagers. Notre mantra : prendre en compte le facteur humain de celui qui doit payer sa facture, c’est plus performant car cela réduit les impayés. Nos clients sont principalement des créanciers à impact social comme les grands facturiers, les collectivités locales, les bailleurs HLM…

Comment est venu l’idée de travailler sur le paiement en ligne ?

Aujourd’hui, les sites de paiement en ligne sont tous issus du commerce en ligne (e-commerce). Ils se présentent communément comme un formulaire en ligne où on peut payer avec un moyen de paiement unique : la carte bancaire. Or payer une facture, ce n’est pas la même chose que commander en ligne un livre, une paire de chaussure ou un billet de train.

La différence énorme entre un achat en ligne et le paiement d’une facture, c’est une question de tempo. Lorsqu’on veut commander en ligne, on paie d’abord et on reçoit le produit ou le service ensuite. Pour une facture d’électricité ou une quittance de loyer, c’est l’inverse : on consomme le service - on utilise de l’électricité, on habite dans son logement - et ensuite on doit le payer.

A cause de cette énorme différence, l’enjeu principal des facturiers, ce sont les impayés. Ils avaient donc besoin d’un site de paiement en ligne qui réponde à cet enjeu en travaillant sur les objectifs des créanciers : augmenter la part du prélèvement automatique, proposer plus de moyens de paiement, rassurer le débiteur.

L'expérience de paiement en ligne ©Payboost

Concrètement, quels sont les apports de Payboost au paiement en ligne ?

Nos designers et nos ingénieurs ont conçu un site de paiement en ligne innovant. Son originalité, c’est qu’il a été conçu dès le départ pour payer des factures. Il est donc très efficace pour cela et nous pensons que c’est le meilleur site de paiement en ligne pour encaisser des factures et des quittances.

Bien sûr, il est possible de payer par carte bancaire. Nous avons même mis en place les meilleures pratiques du commerce en ligne : on peut prendre en photo sa CB sur un smartphone pour remplir les informations, on peut garder sa CB en mémoire pour un paiement futur.

Mais lors du paiement en ligne, c'est dommage de se limiter à la carte bancaire.

L’usager peut souscrire au prélèvement automatique pour payer sa facture et les suivantes. Cela permet d’augmenter la base des souscripteurs du prélèvement automatique, ce qui est un levier majeur pour diminuer les impayés.

De plus, il est possible de payer par prélèvement à la demande (ou TIP SEPA dématérialisé). C’est un moyen de paiement très utile si l’usager n’arrive pas à payer avec sa CB, par exemple si il a dépassé son plafond de paiement avec sa carte.

Enfin, nous proposons à l'usager de renseigner son adresse email pour recevoir un justificatif de paiement. C'est un excellent moment pour lui proposer aussi d'adhérer à la facture électronique.

Quels sont les freins et les obstacles lorsque l’on souhaite mettre en place ce projet ?

Du côté informatique, ce n’est pas très compliqué à mettre en place. Nous fonctionnons par échange de fichiers ou API avec l’ERP du client.

Du côté financier, il n’y a rien à faire. L’argent collecté va directement sur le compte bancaire du créancier, nous ne sommes pas prestataire de service de paiement, nous ne collectons pas l’argent et nous ne remplaçons pas la banque.

Du côté de l’usager, il n’y a pas de frein et que des bénéfices immédiats. L’usager voit tout de suite l’amélioration en terme d’expérience en ligne. Une anecdote : nous avons été contacté par quelqu’un qui avait payé en ligne sa facture, qui était tellement enchanté par son expérience de paiement en ligne qu’il avait cherché qui avait créé cela. Il a découvert Payboost et il nous a contacté pour mettre en place le paiement en ligne pour encaisser les cotisations de son association.

Payer en ligne avec plusieurs moyens de paiement ©Payboost

Est-ce que vous pouvez nous présenter l’expérience de Veolia Eau France ?

Avec plaisir.

Il y a 2 ans, Veolia Eau France a souhaité changer son site de paiement en ligne. L’ancien site de paiement en ligne avait fait le job pendant de nombreuses années de bons et loyaux services mais il n’était plus adapté. Il ne proposait que le paiement par carte bancaire. Il n’était pas aux couleurs de Veolia, donc beaucoup d’abonnés appelaient le centre de relation client car ils étaient angoissés de payer sur le mauvais site. Et il n’était pas adapté au mobile alors qu’aujourd’hui la majorité de la navigation sur le web se fait sur mobile donc beaucoup de paiements étaient perdus.

Payboost a mis en place son site de paiement en ligne mi-2017. Depuis c’est un vrai succès et plus de 50 millions d’euros de factures d’eau ont été encaissés sur le site.

L’interface est adaptée à chacune des 30 marques de Veolia (Veolia Eau France, Valyo, etc) : le logo et la couleur changent à chaque fois. Des bulles d’aide guident l’internaute pour trouver les références de sa facture à remplir en ligne.

1 encaissement sur 4 est réalisé depuis un appareil mobile - smartphone ou tablette - et cette part est en en progression constante.

La phase projet, de la commande au déploiement, a duré environ 3 mois.

Vous avez des projets ?

Oui et notamment chez les bailleurs HLM, nous en avons rencontré un certain nombre et ils sont tous séduits. Nous dévoilerons de belles références pour le Congrès de l’Habitat à Marseille en octobre.

 

> POUR DEMANDER UNE DEMO, CLIQUEZ ICI

 

 

Tags :

Commentaires

Laisser un commentaire


Articles similaires